Plus de 120 000 enfants africains morts en 2013 à cause de faux médicaments

Plus de 120 000 enfants africains morts en 2013 à cause de faux médicaments

Des experts s’alarment de “l’industrie assassine” des faux médicaments en Afrique. Cette contrefaçon représenterait 30% des traitements en Afrique.

Manque de ressources humaines et de laboratoires, sanctions dérisoires, cherté des produits pharmaceutiques: l’Afrique représente une proie facile pour «l’industrie assassine» des faux médicaments qui prospère sur la mondialisation, se sont alarmés des experts réunis cette semaine à Dakar.

«Des milliers de personnes perdent la vie» sur le continent, victimes des faux médicaments, ont souligné les participants à cette conférence, à l’initiative de la Fondation Chirac pour l’accès à une santé et des médicaments de qualité, la Fédération internationale des fabricants et associations pharmaceutiques (IFPMA) et l’Association pour l’information sur les médicaments (DIA).

Selon un numéro spécial de l’American Journal of Tropical Medicine and Hygiene paru en avril sur la qualité des médicaments, 122 350 enfants africains sont décédés en 2013. En cause : un faux antipaludéen et un autre de piètre efficacité (…)
Lire la suite sur Liberation.fr