Pour L’ONU les enfants continuaient de payer un lourd tribut en temps de guerre, « Au Yémen, six fois plus d’enfants ont été tués et mutilés en 2015 que l’année précédente »

Pour L’ONU les enfants continuaient de payer un lourd tribut en temps de guerre, « Au Yémen, six fois plus d’enfants ont été tués et mutilés en 2015 que l’année précédente »

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a rappelé mardi que les enfants continuaient de payer un lourd tribut en temps de guerre et a demandé aux Etats de faire tout leur possible pour les protéger.

Le chef onusien a rappelé qu’à travers le monde, des garçons et des filles sont enrôlés de force par des groupes armés. « Ils sont torturés, mutilés, emprisonnés, affamés, abusés sexuellement et tués. Leurs maisons et leurs écoles sont détruites », a-t-il dit, citant des pays comme l’Iraq, le Nigéria, la Somalie, le Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen.

« Au Yémen, six fois plus d’enfants ont été tués et mutilés en 2015 que l’année précédente, et cinq fois plus ont été recrutés pour combattre », a souligné le Secrétaire général.

En juin 2016, l’ONU avait retiré -sous la pression saoudienne- de l’annexe 1 de son rapport la coalition menée par l’Arabie saoudite au Yémen.

Cette annexe liste les « parties recrutant, utilisant, tuant, mutilant ou enlevant des enfants, les violant ou commettant d’autres formes de violences sexuelles à leur encontre, ou attaquant des écoles ou des hôpitaux dans des situations de conflit armé dont le Conseil de sécurité de l’ONU est saisi ».

Les rapports diffusés par les organisations de défense des droits de l’homme nous dit que le régime saoudien depuis son agression contre le Yémen, n’a même pas hésité à bombarder les écoles et les hôpitaux.