Quels ont-ils les 10 pires tueurs de l’année 2014?

Quels ont-ils les 10 pires tueurs de l’année 2014?

l’Année 2014 aura été une année riche en événements meurtriers. Le terrorisme a pris un nouveau visage avec l’Etat islamique, le monde a redécouvert la peur de la pandémie mondiale avec Ebola, les catastrophes aériennes n’ont jamais été aussi médiatiques à la suite des deux accidents de la Malaysia Airlines… Voici une liste d’événements meurtriers 2014 les plus marquants.
1-Ebola, 2-Daesh(EI), 3- Boko Haram au Niheria, 4- Les inondations en Inde, 5- Les crashs aériens, 6- Les flux migratoires, 7- Les maladies cardiovasculaires, 8- Le sida, 9- Le paludisme ou la malaria, 10- Les cartels mexicains
1 – Ebola
Une véritable psychose internationale a éclaté en début d’année mais l’épidémie qui s’est fait connaître en 1976, démarre en Guinée fin 2013.  Dès mars 2014, elle  prend une ampleur catastrophique et se propage très rapidement…Selon les derniers chiffres, 16 169 personnes ont été contaminées par le virus Ebola. Les 6 928 décédés concernent principalement la Guinée, le Libéria et le Sierra Leone….
2 – le groupe terroriste Daesh (EI)
C’est le nouveau visage du terrorisme international. En une dizaine d’années, l’EI est devenue une des organisations terroristes les plus puissantes au monde. Dirigé par un certain Abou Bakr Al-Baghdadi, l’Etat islamique est une force armée salafiste très présente au Moyen-Orient….Mouvement particulièrement violent, il est responsable de nombreux massacres, sur des civils comme sur des militaires. Il est difficile de définir avec précision le nombre de morts total provoqué par cette organisation en 2014, mais cela devrait concerner plus de 10 000 personnes dont la majorité de civils.
3 – Boko Haram au Niheria
Fondé en 2002 par Mohamed Youssouf, ce groupe terroriste dont le nom pourrait se traduire par “l’éducation occidentale est un péché”, et considéré comme une secte de mouvance salafiste qui souhaite interdire aux musulmans de prendre part à toute activité politique ou sociale associée aux sociétés occidentales, comme voter lors des élections, porter des chemises et des pantalons. Selon les rapports de Human Right Watch, les membres de Boko Haram auraient tué plus de 2 053 civils sur les dix premiers mois de l’année…
Lire l’article sur atlantico.fr