République centrafricaine : En plein conflit armé, les femmes sont victimes de viols (HRW)

République centrafricaine : En plein conflit armé, les femmes sont victimes de viols (HRW)

Le gouvernement de la République centrafricaine et les Casques bleus des Nations Unies devraient de toute urgence chercher à mettre un terme aux violences sexuelles commises par des milices armées contre des femmes et des filles dans la capitale, Bangui, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Human Rights Watch a documenté des cas où les auteurs des crimes recouraient à des viols pour punir des femmes et des filles soupçonnées d’avoir interagi avec des personnes d’affiliation sectaire opposée.

Human Rights Watch s’est rendu à Bangui entre le 1er et le 13 décembre 2015, et a documenté au moins 25 cas de violences sexuelles commises depuis le 26 septembre, lorsqu’une nouvelle vague de violence sectaire a secoué Bangui. Il est probable que ces chiffres sous-estiment considérablement le nombre réel d’actes de violence sexuelle, qui ne sont pas toujours signalés en raison de la honte, de la stigmatisation et de la crainte de représailles que cela peut engendrer. Le 10 décembre dernier, un groupe d’organisations sous l’égide de l’ONU ont déclaré avoir enregistré des milliers de cas de violence sexuelle dans tout le pays en 2015, mais ces chiffres devaient être vérifiés(…)

Lire la suite sur www.hrw.org