Série d’attentats contre des quartiers chiites de la capitale irakienne

Série d’attentats contre des quartiers chiites de la capitale irakienne

Au moins 31 personnes ont été tuées et plus de 90 blessées, samedi 8 novembre, dans une série d’attentats à la voiture piégée contre des quartiers majoritairement chiites de Bagdad, la capitale irakienne, ont rapporté des sources médicales et de sécurité.
Au total, six explosions ont touché cinq quartiers de la ville. L’attaque la plus meurtrière a touché la rue Sinaa, dans le quartier Karrada, dans le centre de Bagdad, où au moins dix personnes ont trouvé la mort.

ATTAQUES QUASI-QUOTIDIENNES

La capitale irakienne est le théâtre d’attaques quasi-quotidiennes, dont une partie est revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui s’est emparé de vastes pans de territoires au nord, à l’ouest et à l’est de Bagdad.

L’EI, comme d’autres groupes extrémistes sunnites, considèrent les chiites comme des hérétiques et les ciblent régulièrement.