Syrie: 370 morts dans les raids russes

Syrie: 370 morts dans les raids russes

Des dizaines de milliers de Syriens ont été poussés à l’exode face aux offensives de l’aviation russe dont plus de 500 raids ont tué en trois semaines 370 personnes en majorité des rebelles.

Revigorée par l’intervention militaire le 30 septembre de l’allié russe, l’armée syrienne a lancé des offensives notamment dans les provinces centrales de Homs et de Hama et dans celle d’Alep (nord).

Selon l’Observatoire syrien de défense des droits de l’Homme (OSDH), 100.000 personnes fuyaient mardi l’offensive de l’armée dans les provinces de Hama, Alep et Lattaquié (ouest).

Dans la province d’Alep, “environ 35.000 personnes ont été déplacées des localités de Hader et Zerbé, au sud-ouest de la ville Alep par les offensives gouvernementales des derniers jours”, a affirmé à l’AFP la porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha).

La province d’Alep est quasi-entièrement aux mains du Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, et ses alliés islamistes, ou des terroristes du groupe Daesh (EI). Le gouvernement syrien y contrôle une route lui permettant d’approvisionner les quartiers de la ville d’Alep sous son emprise.

Depuis mars 2011, le conflit déclenché par la répression de manifestations réclamant des réformes, a causé la mort de plus de 250.000 personnes et fait quatre millions de réfugiés et sept millions de déplacés.