Syrie: Amnesty accuse Moscou d’avoir tué des centaines de civils

Syrie: Amnesty accuse Moscou d’avoir tué des centaines de civils

Dans un rapport rendu public mercredi, Amnesty International accuse la Russie d’avoir tué des “centaines de civils” et causé “des destructions massives” dans des raids aériens qui “bafouent le droit international humanitaire”.

Le ministère russe de la Défense a qualifié ces accusations de “fausses” et de “sans preuves”, son porte-parole affirmant qu’il “n’y avait rien de concret ni de nouveau” dans ce rapport.

Pour l’ONG, dont le siège est à Londres, la Russie a eu recours à “des bombes à sous-munitions”, interdites par les conventions internationales, des bombes incendiaires et des “bombes non guidées” contre “des zones d’habitation à forte densité de population”.

La Russie est engagée militairement en Syrie pour effectuer des raids aériens contre les “groupes terroristes”, dont l’EI.