Syrie : des médecins dénoncent un “désastre médical”

Syrie : des médecins dénoncent un “désastre médical”

Réunis à Paris, des praticiens syriens alertent sur la situation “catastrophique” du pays, qui souffre de pénuries de matériel et de médicaments.

Pénurie de médecins, de matériel, de médicaments, réapparition de maladies éradiquées : des médecins syriens réunis à Paris ont alerté sur le “désastre médical et humanitaire” dans leur pays ravagé par bientôt quatre années de guerre. “La situation est insupportable, catastrophique, et de nombreuses parties de la Syrie n’ont plus de présence médicale”, a lancé le Dr Oubaida al Moufti, un médecin franco-syrien membre de l’Union des organisations syriennes de secours médicaux (UOSSM), un réseau de médecins à l’intérieur et l’extérieur de la Syrie, soutenu notamment par Paris, lors d’une rencontre avec la presse lundi soir au Quai d’Orsay.

À Alep, la deuxième ville du pays, seuls cinq hôpitaux fonctionnent, dont trois partiellement, dans la partie orientale sous contrôle de l’opposition, où vivent 360 000 personnes encerclées par les forces du régime. “Il n’y a plus que 30 médecins toutes spécialités confondues. Outre les blessés de guerre, nous voyons réapparaître des maladies comme la polio, la tuberculose, la gale ou la typhoïde”, a raconté le Dr Abdelaziz, un médecin d’Alep, qui n’a donné que son prénom pour des raisons de sécurité… Lire la suite sur LePoint.fr