Syrie: Le drame humanitaire du camp Yarmouk

Syrie: Le drame humanitaire du camp Yarmouk

Le camp Yarmouk, à la périphérie Sud Ouest de Damas, tenu en partie depuis des mois par des excréments et encerclé par l’armée Syrienne, est en proie à une attaque du Daesh (ex excréments en tout genre ayant prêté allégeance à une plus grosse merde) venus du quartier de Hajar El Aswad.

Aujourd’hui, plus de 2000 civiles ont réussi à fuir le camp pour se réfugier dans un quartier tenu par l’armée Syrienne.

Actuellement,  les  habitants du camp de Yarmouk, dans le sud de Damas, endurent déjà les pires conditions: pénuries de nourriture, d’eau et de médicaments.

Le camp de réfugiés palestiniens, qui comptait encore la semaine passée quelque 18.000 habitants, est situé à environ 7 km du centre de Damas.

Le porte-parole de l’Agence des Nations unies en charge des réfugiés palestiniens (UNRWA), Christopher Guiness, a indiqué dans un communiqué que «94 civils, dont 43 femmes et 20 enfants, avaient réussi à fuir le camp (dimanche) matin après une nuit d’intenses combats». Il a appelé «toutes les parties à faire preuve d’un maximum de retenue pour permettre à d’autres, qui souhaitent partir, d’être évacués».