Syrie: Quand Alep était une cité pacifique et prospère, carrefour de civilisations

Syrie: Quand Alep était une cité pacifique et prospère, carrefour de civilisations

Avant d’être victime de la guerre, cette ville stratégique a été un carrefour de civilisation et une puissance commerciale très prospère. Retour sur l’histoire d’une des plus vieilles ville du monde qui fut heureuse avant d’être martyre.

C’est l’une des plus vieilles villes du monde. On retrouve sa trace au Vème millénaire avant Jésus-Christ. La légende veut qu’Abraham lui-même y ait séjourné. Son nom viendrait de l’araméen Halaba signifiant «blanc». En arabe on la surnomme d’ailleurs, «la Blanche» en référence au marbre abondant dans la région. Aujourd’hui noircie par les bombes, la ville en ruines n’a plus rien à voir avec sa splendeur passée. Berceau de civilisation, elle fut longtemps la ville la plus peuplée et la plus riche de la Syrie. En 2009, elle comptait encore 1.6 million d’habitants.

• Au carrefour des civilisations

Si on en croit les historiens de l’Antiquité, Alep est la plus vieille cité du monde encore peuplée. Elle a été successivement marquée par les Hittites, les Assyriens, les Akkadiens, les Grecs, les Romains, les Omeyyades, les Ayyoubides, les Mamelouks et les Ottomans, qui ont laissé leurs empreintes dans l’architecture de la ville aujourd’hui ravagée. Après la conquête arabe en 637, Alep est soumise à Damas par les califes Omeyyades, elle le restera sauf durant un bref âge d’or atteint au Xème siècle où elle devient, avec Mossoul, capitale du règne de la dynastie chiite des émirs Hamdanides (890-1004) (…)

Un pôle économique

La ville a longtemps été une cité riche. Au carrefour des routes commerciales, située entre le désert et la mer, les montagnes d’Anatolie et les rivages de l’Euphrate, bénéficiant d’un climat clément et verdoyant, elle est notamment une étape de la Route de la Soie. On y échange des matières premières produites dans l’hinterland syrien ou des produits importés. Le textile a notamment une place très importante. On y fabrique le plus vieux savon du monde, depuis plus de 3500 ans. Une tradition très ancienne qui a été balayée par la guerre civile. La fabrication a quasiment cessé.

Elle est dotée d’un patrimoine important, construit notamment sous le règne ottoman. La vieille ville d’Alep, avec sa Grande mosquée, son caravansérail, sa citadelle et son souk, sont placés au patrimoine mondial de l’UNESCO. (…)

Lire la suite sur Figaro.fr