Syrie: une semaine sanglante à Alep, les civils pris pour cible

Syrie: une semaine sanglante à Alep, les civils pris pour cible

Plus de deux-cents morts et plusieurs centaines de blessés en une semaine. A Alep, deuxième ville de Syrie, les attaques contre des civils sont jugées “inacceptables” par le secrétaire général de l’ONU.

Jeudi, journée la plus sanglante plusieurs dizaines de personnes ont été tuées dans différents endroits de la ville dont près de trente dans le bombardement de l’hôpital Al Qods. Plusieurs médecins et enfants font partie des victimes.

L‘émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura a appelé la Russie et les États-Unis, parrains d’une trêve entrée en vigueur le 27 février, à prendre une “initiative urgente” pour la remettre en selle.