Tunisie : Droits de l’Homme et problèmes économiques aggravés par le COVID-19

Tunisie : Droits de l’Homme et problèmes économiques aggravés par le COVID-19
La mauvaise gouvernance et les faibles niveaux d’investissement ont conduit à une économie stagnante en Tunisie. Bien que dans le pays les lois progressistes sur la santé sociale et reproductive aient créé un faux sentiment d’équité, en particulier entre les sexes, l’inégalité dans le travail et les opportunités de travail persiste entre les régions et entre les sexes. Comme le montrent les données de la Banque mondiale (2020), la Tunisie est à plusieurs reprises citée à l’avant-garde des droits de la femme dans le monde arabe.

La Tunisie qui a accédé à l’indépendance grâce à des campagnes politiques, est actuellement le seul pays de la région qui s’est transmis à une démocratie à la suite de ces événements. Cependant, le pays est confronté à une série de défis nationaux et régionaux, entraînant une frustration économique et une désaffection face à l’inefficacité de sa démocratie pour améliorer la gouvernance et les moyens de subsistance. La mauvaise gouvernance et les faibles niveaux d’investissement ont conduit à une économie stagnante dans le pays. Bien que les lois progressistes sur la santé sociale et reproductive en Tunisie aient créé un faux sentiment d’équité, en particulier entre les sexes, l’inégalité dans le travail et les opportunités de travail persiste entre les régions et entre les sexes.

Comme le montrent les données de la Banque mondiale (2020), la Tunisie est à plusieurs reprises citée à l’avant-garde des droits de la femme dans le monde arabe. Cependant, le pays a chuté dans son classement en termes d’égalité des sexes du 90e au 124e entre 2006 et 2020. Si la Tunisie semble avoir de bonnes performances par rapport aux autres pays de la région MENA, le chemin vers l’égalité est encore long. Le même rapport met l’accent sur la violence basée sur le genre qui empêche les femmes d’entrer et de progresser sur le marché du travail et de réaliser leur plein potentiel.

Lire la suite en anglais