Turquie : prison ferme pour deux journalistes d’oppositions qui ont révélé la livraison des armes par le régime du président Erdogan à des groupes djihadistes en Syrie

Turquie : prison ferme pour deux journalistes d’oppositions qui ont révélé la livraison des armes par le régime du président Erdogan à des groupes djihadistes en Syrie

Can Dündar et Erdem Gül, deux journalistes d’opposition turcs, ont été condamnés à des peines de prison pour divulgation de secret d’Etat.

Le rédacteur du chef du quotidien Cumhuriyet, Can Dündar, a été condamné à cinq ans et dix mois quelque minutes à peine après avoir échappé à des coups de feu tirés dans sa direction à la porte du tribunal.

Can Dündar dénonce une campagne contre la presse. “Cette sentence n’est pas seulement faite pour nous réduire au silence” a-t-il déclaré. “Ces balles n’ont pas seulement été tirées pour nous faire taire et empêcher notre journal de travailler : c’est aussi une tentative de meurtre pour intimider les médias turcs et pour nous faire peur.”

Les deux hommes risquaient la prison à vie. Ils ont été condamnés pour avoir révélé que le régime du président Erdogan livrait des armes à des groupes djihadistes en Syrie.

Euronews