Un humanitaire suisse menacé après avoir tweeté sur l’Etat islamique

Un humanitaire suisse menacé après avoir tweeté sur l’Etat islamique

Un Suisse travaillant pour une organisation humanitaire à la frontière turco-syrienne a reçu de multiples menaces de mort après avoir posté sur Twitter les coordonnées d’un bunker de l’Etat islamique.

Grison converti à l’islam, Oscar Bergamin travaille pour une organisation humanitaire à la frontière entre la Turquie et la Syrie. Il a posté sur Twitter vendredi dernier les coordonnées d’un bunker de l’Etat islamique en Syrie, déclenchant une vague de menaces sur le réseau social.

Selon le magazine américain Mother Jones, qui révèle l’information, Bergamin, qui a depuis lors dû verrouiller son compte Twitter, a reçu de multiples messages de djihadistes lui disant qu’ils allaient “venir pour monsieur le travailleur humanitaire” et que cet espion de la CIA serait décapité.

Pour guider les frappes américaines
Le Suisse a précisé au magazine que le bunker n’est pas caché du tout et qu’il partageait l’information afin que l’armée américaine puisse le détruire.

L’humanitaire a aussi admis à Mother Jones que ce tweet n’était pas une bonne idée et qu’il était dû à sa colère et sa frustration en voyant des milliers de réfugiés affluer en Turquie à cause de l’EI.

“Je ne suis pas un espion”, conclut Bergamin, aussi interrogé par le Blick.

 

Write a Comment

Only registered users can comment.