Une cinquantaine de morts dans la prise lundi de Damasak par Boko Haram

Une cinquantaine de morts dans la prise lundi de Damasak par Boko Haram

L’attaque menée par le groupe Boko Haram a eu lieu lundi dans la ville de Damasak, au nord-est du Nigeria. Près de 3 000 habitants ont fui vers le Niger voisin.
L’attaque lundi par le groupe islamiste armé Boko Haram de la ville de Damasak, une ville du nord-est du Nigeria frontalière du Niger, a fait une cinquantaine de morts et a provoqué la fuite de 3 000 habitants au Niger, a déclaré vendredi le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés.
L’attaque «a tué jusqu’à cinquante personnes et en a forcé au moins 3 000 à fuir pour sauver leur vie dans la région de Diffa, au Niger voisin», a indiqué à la presse Adrian Edwards, porte-parole du HCR.
«Notre équipe à Diffa indique que des gens continuent à arriver du Nigeria. La plupart attendent des bateaux pour traverser la rivière Komadougou Yobe qui sépare les deux pays mais certains essayent de passer à la nage et les habitants locaux ont fait état de noyades», a-t-il ajouté. Boko Haram a pourchassé et tué des habitants jusque sur les rives de la rivière, ont raconté les habitants cités. Ils ont dit que «beaucoup de civils ont été tués dans l’attaque de Damasak, en particulier des jeunes, mais les insurgés ont aussi tiré sur les femmes et les enfants», a précisé le porte-parole…
Reuters