Une enquête du «Washington Post»: La police américaine a déjà tué 385 personnes cette année , soit deux personnes par jour

Une enquête du «Washington Post»: La police américaine a déjà tué 385 personnes cette année ,  soit deux personnes par jour

Selon une enquête du «Washington Post», deux américains sont tués chaque jour par les forces de l’ordre. Les deux tiers des victimes non armées sont Noires ou Hispaniques.

Le Washington Post a publié ce samedi une vaste enquête sur les fusillades qui ont éclaté aux Etats Unis en 2015 entre la police et les citoyens.

Conclusion : la police américaine a tué au moins 385 personnes depuis le mois de janvier soit, en moyenne, plus de deux personnes par jour. selon le journal, la moitié des victimes de tirs policiers en 2015 sont des Blancs et l’autre moitié est issue des diverses minorités du pays. Parmi les victimes non armées abattues par la police, les deux tiers sont Noires ou Hispaniques. La plupart des victimes sont pauvres, souvent connues des services de police pour des faits mineurs et souffrent souvent de problèmes psychologiques.

Le Washington Post publie ce décompte alors que le pays est secoué par un débat très vif sur le niveau des violences policières, notamment à l’encontre des communautés noires et latinos. Des émeutes urbaines avaient éclaté après la mort en août 2014 de Michael Brown, un Noir de 18 ans, sous les balles de la police, à Ferguson, dans le Missouri. Le mois dernier, Baltimore a aussi été secouée par des émeutes après la mort de Freddie Gray, un Noir de 25 ans, entre les mains de la police (…)