Voici où les insurgés du monde entier achètent leurs armes

Voici où les insurgés du monde entier achètent leurs armes

Ce monde croule sous les armes. De la Syrie à l’Irak, des déserts du Sahel ou bush du Nigéria, il fait bon être un combattant de la guérilla -entre autres parce qu’il est devenu extrêmement facile de se procurer toutes les armes nécessaires pour livrer bataille.

C’est un des faits nouveaux du XXIe siècle et il a été mis en lumière par la dernière édition en date du Small Arms Survey: Weapons and the World, un rapport qui a établi que le montant global des ventes d’armes personnelles a presque doublé entre 2001 et 2011. Depuis, il a continué d’augmenter, avec 5 milliards de dollars échangés sur ce marché en 2012. En raison de la nature opaque du marché des armes personnelles, le total pourrait être beaucoup plus élevé aujourd’hui.

Globalement, les États-Unis continuent de dominer le marché mondial des armes personnelles, tant dans le domaine des exportations que dans celui des importations.

Les armes personnelles posent des défis spécifiques dans le domaine particulier du contrôle des ventes d’armes à travers le globe. Ce terme désigne en effet les revolvers, les pistolets automatiques, les fusils, carabines, pistolets-mitrailleurs, les fusils d’assauts et les fusils-mitrailleurs, des armes faciles à transporter et qui constituent le gros de l’armement utilisé par les mouvements d’insurrection à travers le monde. Équipez un groupe de combattant aguerris de fusils d’assauts, de quelques fusils-mitrailleurs et de pick-ups et vous vous retrouvez à coup sûr avec une belle force de guérilla  (…)

Slate.fr