Yémen: consultations à l’Onu mardi sur la situation humanitaire, violation de la trêve par la coalition arabe

Yémen: consultations à l’Onu mardi sur la situation humanitaire, violation de la trêve par la coalition arabe

Le Conseil de sécurité de l’Onu doit tenir ce mardi des consultations sur la situation au Yémen, au moment où une trêve humanitaire instaurée dans le pays a volé en éclats.

Les ambassadeurs des 15 pays membres du Conseil entendront un rapport du patron des opérations humanitaires de l’Onu Stephen O’Brien. La session doit commencer à 17h00 locales (21h00 GMT).

Une nouvelle trêve humanitaire, la troisième depuis le début de la guerre au Yémen il y a quatre mois, a volé en éclats avec la reprise mardi des raids aériens du régime saoudien et des combats dans le sud du pays.

La trêve, qui devait durer cinq jours, a été décrétée unilatéralement par la coalition menée par l’Arabie saoudite qui bombarde depuis fin mars les chiites qui constituent la majeure partie de la population de ce pays.

L’Arabie saoudite a violé la trêve annoncée par le Yémen visant le siège des médias opérant dans la province de Saada, au nord du pays, provoquant la  mort d’un certain nombre de journalistes et de correspondants  et blessant plusieurs autres, selon les témoins.

De plus, les régions de Taachar, alMaamil, Jabal alAhmar et Wadi alJarah, situéees dans les deux provinces de Saada et de  Hajjah Saada ont été visés par l’artillerie saoudienne .

Les médias internationales ont aussi confirmé que la coalition arabe a tué par erreur 12 militaires fidèles à Hadi et ce lors d’un raid visant les positions des chiites dans le sud du Yémen.

Selon l’Onu Environ 80% de la population du Yémen -soit 21 millions de personnes- ont besoin d’aide ou de protection, et plus de 10 millions ont du mal à se nourrir ou à trouver de l’eau.