Yémen : des habitants d’une ville en colère contre Al-Qaëda

Yémen : des habitants d’une ville en colère contre Al-Qaëda

La destruction de vieilles tombes et la vente d’un stock de pétrole par des terroristes d’Al-Qaëda ont suscité un vif mécontentement des habitants de la ville yéménite de Moukalla, contrôlée par le groupe radical depuis avril.

Des combattants d’Al-Qaëda ont détruit lundi de vieilles tombes,  dont certaines sont vieilles de 300 ans et appartiennent à des dignitaires religieux de la ville, dans un cimetière de Moukalla, la capitale de la province du Hadramout (sud-est du Yémen), berceau de la famille de feu Oussama Ben Laden.

Par ailleurs Aqpa a vendu 1.000 barils de brut stockés à Moukalla à un marchand yéménite et a défendu sa décision face à la colère d’une assemblée de dignitaires locaux. Dans un long communiqué, Aqpa a justifié la transaction par “l’incapacité” de cette assemblée à gérer les affaires de la ville. Il explique avoir proposé, en vain, à l’assemblée de prendre en charge les installations de Moukalla comme l’aéroport, le port et d’autres infrastructures, avant de procéder à la transaction.

Les terroristes d’Al-Qaëda sont concurrencés au Yémen par ceux du groupe Daesh (EI) qui a revendiqué une série d’attentats sanglants antichiites depuis mars.