Yémen: La Crise humanitaire s’aggrave chaque jour, l’Arabie Saoudite condamné pour la violation des droits de l’enfant

Yémen: La Crise humanitaire s’aggrave chaque jour, l’Arabie Saoudite condamné pour la violation des droits de l’enfant

Les Nations Unies ont cette semaine condamné l’Arabie Saoudite pour la violation des droits de l’Enfant dans ses attaques contre le Yémen.

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a également condamné samedi des attaques à l’arme lourde, notamment des roquettes, des mortiers et de l’artillerie, dans la ville de Taëz.

Le chef de l’ONU “rappelle à toutes les parties prenantes que viser des zones civiles est une violation du droit international humanitaire et il leur demande instamment de respecter pleinement leurs obligations à cet égard”, a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a placé -dans son rapport de 2 juin-la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite sur sa liste noire des pays violant les droits des enfants, l’accusant de la mort de centaines de mineurs au Yémen.

La coalition menée par l’Arabie saoudite pour lutter contre les rebelles houthis est responsable à 60 % du bilan de 785 enfants tués et de 1 168 mineurs blessés en 2015 au Yémen, selon le rapport.

Aussi l’ONU condamne toutes les parties prenantes tels que les forces pro-gouvernementales, les houthis et Al-Qaïda pour le recrutement d’enfants soldats dans ce conflits.

Pilotée par Ryad, la coalition arabe a lancé fin mars 2015 une campagne militaire contre le Yémen pour stopper l’avancée des rebelles dans le sud du pays.

L’ONU met régulièrement en garde contre la « catastrophe humanitaire » dans ce pays pauvre de la Péninsule arabique où plus de 6 400 personnes ont été tuées depuis mars 2015.
Un.org