Yémen: l’aide humanitaire insuffisante, les combats font plus de victimes civiles

Yémen: l’aide humanitaire insuffisante, les combats font plus de victimes civiles

Les premiers bateaux d’aide humanitaire sont arrivés dans le sud du Yémen, où les combats font un nombre grandissant de victimes civiles, deux semaines après le début des raids du régime saoudite.

Dans Aden la grande ville portuaire du sud, Médecins sans frontières (MSF) a réussi à acheminer 2,5 tonnes de matériel médical, la première cargaison d’aide depuis le lancement le 26 mars de l’intervention militaire dirigée par Ryad contre les chiites.

Un bateau de la Croix-Rouge transportant du matériel et du personnel médical a également accosté mercredi à Aden, mais le matériel est resté bloqué à bord en raison de combats.

Cette aide reste toutefois très modeste face aux immenses besoins de la population, notamment à Aden, où la situation humanitaire est “catastrophique”, et le personnel médical fait cruellement défaut, selon la Croix-Rouge.

En raison des combats, la plupart des quelque 800.000 habitants “ne peuvent même pas s’enfuir”. Et “des cadavres restent parfois abandonnés dans la rue, personne ne pouvant s’aventurer pour aller les retirer”, relate la porte-parole du CICR.

Présent au Yémen, Médecins sans frontières (MSF) juge également que la situation “empire de jour en jour” à Aden, selon la chef de sa mission, Marie-Elisabeth Ingres.

Ce pays pauvre de la Péninsule arabique est soumis depuis le 26 mars aux raids aériens d’une coalition arabe menée par Ryad . L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a revu à la hausse le bilan des victimes des violences au Yémen, à 643 morts et 2.226 blessés depuis le 19 mars.