Yémen : l’Arabie Saoudite poursuit ses raids

Yémen : l’Arabie Saoudite poursuit ses raids

A l’approche du 6ème  mois de l’agression saoudienne contre le Yémen, l’Arabie poursuit ses raids contre le Yémen.

Une usine de mise en bouteille est ravagée par un raid de la coalition menée par l’Arabie Saoudite au Yémen. Une frappe qui a causé la mort de 36 civils. Plusieurs cadavres sont toujours ensevelis sous les décombres de l’usine fortement endommagé, selon l’agence yéménite Khabar.

A Sanaa la capitale, d’autres offensives visant des cibles militaires a aussi frappé un quartier résidentiel, faisant au moins quatre victimes.

“Le missile est tombé à 10h30 donc on est sorti et on a vu qu’il avait visé des civils. Il n’y avait pas de Houthis là. Ils ont visé des civils, c‘était tous des civils”, raconte un témoin.

A Aden, dans le Sud, un responsable de la sécurité locale a été assassiné dans sa voiture par un tireur à moto, une méthode qui selon les autorités porte la marque d’Al-Qaïda soutenu par l’Arabie Saoudite.

Au niveau humanitaire, la situation s’empire de jour en jour. Un hôpital de la capitale yéménite Sanaa, qui traite des centaines d’enfants et de femmes enceintes, pourrait être contraint de fermer en raison de pénuries de carburant et de médicaments, a affirmé lundi l’organisation humanitaire Save the Children.

“La situation est critique”, a déclaré Halel Al Bahri, directeur adjoint de l’hôpital Al Sabeen, ajoutant que “si cet hôpital ferme, des enfants et des femmes mourront”, selon un communiqué diffusé par Save the Children qui soutient l’établissement.

Dans son communiqué, Save the Children dénonce ce “blocus de fait” qui met en difficulté l’hôpital Al Sabeen, menacé de “fermeture imminente”.

M. Al Bahri a averti qu’en cas d’arrêt d’activité, “le nombre de personnes qui meurent sera bien plus important que celui de ceux tués par les bombes et les combats”.

Selon Save the Children, plus de 15 millions de personnes n’ont pas d’accès normal aux soins médicaux de base au Yémen, soit une augmentation de 40% par rapport à mars.

Par ailleurs, plus d’un demi-million d’enfants devraient souffrir de malnutrition sévère cette année.

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite mène depuis le 26 mars des raids meurtriers contre différentes régions yéménites et a imposé un blocus naval au Yémen, entraînant des pénuries de vivres, de carburant et de médicaments. Le conflit a déjà fait plus de 4 300 morts en cinq mois.