Yémen : le HCR annonce l’apport d’une aide aux personnes déplacées par le passage du cyclone Chapala

Yémen : le HCR annonce l’apport d’une aide aux personnes déplacées par le passage du cyclone Chapala

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré vendredi avoir fourni du matériel d’urgence, y compris des tentes, des couvertures et des ustensiles de cuisine, à plus de 1.600 familles déplacées par le cyclone Chapala, qui a frappé la côte du Yémen sur la mer d’Arabie ces derniers jours.

Selon le HCR, le cyclone, qui a emporté des maisons, des bateaux et du bétail, a touché terre le 3 novembre au Yémen dans le gouvernorat de Hadramaout, avant de traverser les gouvernorats voisins de Shabwah, Al Maharah et de Socotra. Selon les premiers rapports, près de 1.600 familles ont été déplacées dans le gouvernorat de Hadramaout, 150 dans celui de Shabwah, 25 à Al Maharah et des centaines d’autres à Socotra…

La veille du passage du cyclone au Yémen, le HCR avait livré 1.000 tentes et 3.000 kits d’articles non alimentaires – notamment des couvertures, des matelas, des seaux en plastique et des ustensiles de cuisine – à Al Mukalla dans l’Hadramaout. Les partenaires du HCR avaient commencé à les distribuer le 4 novembre. Un premier groupe de 350 familles a reçu de l’aide dans le gouvernorat de l’Hadramaout. D’autres distributions sont en cours dans les zones touchées.

Le HCR a également acheminé 5.000 kits d’abris, comprenant des bâches en plastique, des piquets, des marteaux, des clous, des cordes et d’autres matériaux, dans le gouvernorat voisin d’Al Mukalla. Durant tous les préparatifs et les efforts de réponse, le HCR a travaillé en coordination avec les autorités, d’autres agences des Nations Unies, des ONG, des organisations de la société civile et via les groupes de travail pour la protection et les abris à Aden…

Depuis le 1er novembre, il n’y a pas eu de nouvelles arrivées signalées, a affirmé le porte-parole du HCR, précisant que pour l’année 2015, près de 70.000 personnes sont arrivées sur les côtes de la mer Rouge et de la mer d’Arabie au Yémen.
Un.org