Yémen : L’Onu dénonce les raids de la coalition arabe, soupçonne des crimes de guerre

Yémen : L’Onu dénonce les raids de la coalition arabe, soupçonne des crimes de guerre

Les bombardements des forces aériennes de la coalition arabe qui intervient depuis 2015 au Yémen ont provoqué de lourdes pertes civiles en visant des zones habitées, des marchés ou encore des mariages, estime mardi une mission d’enquête des Nations unies qui juge que certaines frappes pourraient s’apparenter à des crimes de guerre.

L’Arabie saoudite dirige cette alliance des pétromonarchies de la région qui combat depuis plus de trois ans les rebelles houthis chiites en soutien au gouvernement du président fugitif yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi.

“Les frappes aériennes de la coalition ont provoqué la plupart des morts de civils documentées. Au cours des trois dernières années, ces frappes ont touché des zones d’habitation, des marchés, des enterrements, des mariages, des centres de détention, des navires civils et même des installations médicales”, écrivent les experts onusiens.