Yémen : l’ONU s’inquiète des violations de la trêve, notamment des bombardements saoudiens

Yémen : l’ONU s’inquiète des violations de la trêve, notamment des bombardements saoudiens

Au Yémen, de nouveaux bombardements ont eu lieu ce mardi, en dépit de la prolongation annoncée du cessez-le-feu.

Cette trêve est entrée en vigueur il y a une semaine, afin de favoriser des pourparlers de paix en Suisse, mais elle est régulièrement violée par les belligérants.

Le médiateur international a demandé ce mardi le soutien du conseil de sécurité des Nations Unies pour instaurer un “cessez-le-feu durable et complet”.

Parallèlement, le Haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Zeid Ra’ad Al-Hussein, a fait part de ses commentaires sur la situation.

“C’est avec beaucoup d’inquiétude que j’ai constaté la poursuite des bombardements dans des zones où vivent de nombreux civils. J’ai aussi constaté que des infrastructures civiles continuaient d‘être ciblées, notamment des hôpitaux et des écoles. Toutes les parties en conflit en sont responsables, même si une part disproportionnée (de ces destructions) semble être le résultat de raids aériens menés par les forces de la coalition;“ Zeid Ra’ad Al-Hussein.
(…)

Neuf mois de conflit et plus de 6 000 morts. La guerre continue de faire rage au Yémen, où les trêves et les pourparlers de paix se succèdent, sans mettre un terme aux violences qui affectent directement 80 % de la population du pays.

D’après l’ONU, cette guerre a déjà coûté la vie à près de 3000 civils et obligé plus de 2 millions de Yéménites à quitter leur résidence.

euronews