Yémen: raid saoudien contre une école, 3 élèves tués et 3 autres blessés

Yémen: raid saoudien contre une école, 3 élèves tués et  3 autres blessés

l’Arabie saoudite a intensifié ses raids contre la capitale Sanaa et plusieurs localités du pays.

Ce mardi, les avions saoudiens ont bombardé l’école Al-Sibtain dans la ville d’Ibb, au sud de Sanaa.  Dans cette attaque 3 élèves ont été tués et  3 autres blessés.

Lundi, une frappe saoudienne contre le village de Beit Rijal à l’ouest de Sanaa a couté la vie à 3 enfants et 3 femmes. 8 civils ont également été blessés par ce raid qui a détruit leur domicile.

Au moins 540 personnes ont été tuées et 1.700 blessées au Yémen depuis le 19 mars, a annoncé mardi à Genève un porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Et au moins 74 enfants ont été tués et 44 blessés depuis le 26 mars, a précisé un porte-parole du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), Christophe Boulierac.

Côté yéménite, 19 partis politiques ont annoncé le refus de l’agression saoudo-US contre le Yémen. Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion entre ces partis, ils ont appelé à la mobilisation générale face à cette agression.

Et puis, dans la capitale Sanaa des manifestants ont protesté devant l’ambassade saoudienne et condamné la complicité entre l’Arabie et Al-Qaïda dans cette agression, dans le meurtre des innocents et dans la destruction des infrastructures du pays.

La situation humanitaire s’aggrave d’heure en heure dans le pays où les hôpitaux, faute de médicaments, ne peuvent plus soigner les blessés qui se comptent par centaines.

Mais aucune aide n’arrive de l’extérieur. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a fait état de “problèmes logistiques” pour acheminer son aide.

il est à noter que plus de 100.000 personnes ont été déplacées par les violences, selon l’Unicef.