Yémen: une dizaine de civils tués dans de nouvelles frappes saoudiennes (l’ONU s’alarme d’ une catastrophe humanitaire)

Yémen: une dizaine de civils tués dans de nouvelles frappes saoudiennes (l’ONU s’alarme d’ une catastrophe humanitaire)

Au moins 19 civiles ont perdu la vie et plus d’une douzaine d’autres ont subi des blessures dans de nouvelles frappes aériennes de l’Arabie Saoudite contre le Yémen.

Mercredi matin, des raids saoudiens contre le quartier al-Marashi Kharab de la province yéménite Jawf, ont causé la mort d’un homme et sa femme, selon la chaîne de télévision al-Masirah.

Également dans d’autres attaques contre le sud-ouest de la Province Taizz, un civil a été tué et trois autres ont subi des blessures.

Ailleurs, dans le quartier Munabbih de la province de Saada, deux civils ont été tués et cinq autres blessés dans un raid aérien.

Le chef de l’humanitaire de l’ONU, Stephen O’Brien, a averti que le Yémen est confronté à une “catastrophe humanitaire”, exhortant les parties au conflit à cesser de bloquer l’accès de l’aide dans ce pays.

Au moins 7,6 millions de personnes sont gravement touchées par l’insécurité alimentaire au Yémen, la guerre a détruit plus de 1.170 écoles et 600 centres de santé, à la suite de laquelle quelque 3,4 millions d’enfants ne vont plus à l’école, selon le chef onusien.

Stephen O’Brien demande à toutes les parties au conflit pour faciliter l’accès humanitaire à toutes les régions du pays, soulignant que les livraisons d’aide humanitaire sont très difficiles dans le nord du pays en raison de frappes aériennes de la coalition.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a également averti de la famine dans la ville de Taizz où les agressions du régime saoudien se poursuivent toujours.

Le Yémen a été l’objet d’attaques militaires de l’Arabie saoudite depuis la fin Mars de l’année dernière.

Près de 8.300 personnes, dont plus de 2.230 enfants, ont été tués et 16,015 autres blessés dans la guerre. Les attaques ont également laissé un lourd impact sur les installations et les infrastructures du plus pauvre pays arabe, détruisant de nombreux hôpitaux, les écoles et les usines.