Qui sommes-nous?

Back to homepage Qui sommes-nous?

L’Agence pour les Droits de l’Homme (ADH), est un observatoire des violations des droits humains et un réseau de coopération et de développement en Afrique. Notre mission principale vise à diffuser une information fiable sur les violences visant les femmes, les enfants, les populations précaires, les minorités ethniques ou confessionnelles, le patrimoine culturel ou encore les espèces animales et végétales menacées. L’ADH se focalise surtout sur les communautés ignorées et ne bénéficiant que de peu voire d’aucun soutien.

Nous souhaitons par ailleurs lancer des projets de formation aux droits humains selon les standards de l’ONU dans les pays développés, émergents ou en voie de développement afin de permettre aux plus faibles de mieux défendre leurs droits.

Nos objectifs

Notre ONG s’est fixée les objectifs suivants :

• Diffuser de l’information sur les conflits, les guerres et les violations des droits humains qui frappent le continent africain en s’appuyant sur des sources de première main.

• Consolider la coopération au sein de la société civile africaine.

• Œuvrer à l’application effective universelle et indivisible en Afrique des conventions, pactes internationaux et de tous les instruments internationaux et régionaux en matière de droits civils, politiques, économiques, religieux, linguistiques, sociaux, artistiques et culturels.

• Promouvoir le respect de l’Etat de droit, de la souveraineté nationale, et d’un ordre économique et social international juste et, en particulier, du droit à un développement durable et respectueux de l’environnement.

• Combattre les multiples formes d’injustice, l’illégalité, l’arbitraire, la corruption, l’impunité, l’intolérance, la torture, les disparitions forcées, les crimes de guerre, les génocides, tout crime contre l’humanité et toute violation du droit humanitaire.

• Lutter en faveur du respect des libertés individuelles en matière de traitement des données informatisées et de la protection de la vie privé.

• Protéger la diversité linguistique, ethnique et religieuse.

• Dénoncer les dérives des gouvernements et des institutions internationales.

• Défendre la liberté d’expression et favoriser la diversité et la multiplicité des points de vue.